Prud’homme et divorce par consentement mutuel

Qui est Guy CHAMBEFORT ?

Né en 1944 à Saint-Etienne, Guy Chambefort est à l’heure actuelle député SRC de la 1re circonscription de l’Allier. Ce diplômé de l’École nationale d’ingénieurs de Saint-Etienne a exercé la fonction de professeur de construction mécanique au Lycée Jean-Monnet à Yzeure avant son retrait de l’enseignement en 2006. Mais dans le monde de la politique, Chambefort se montre très coriace. Ayant occupé des postes à responsabilités depuis 1977, en tant que conseiller municipal d’Yzeure et maire de cette même commune pendant 25 ans sous la couleur du PS, il s’affichait au côté du groupe Socialiste, Radical et Citoyen lors des élections législatives de 2007. Après son élection, il a démissionné de son poste de Conseiller général de l’Allier, preuve de sa conformité à la législation française relative au cumul des mandats. Pas étonnant chez un ancien membre de l’armée de l’air qui continue de prodiguer des conseils jusqu’à maintenant dans la commission de la défense nationale et forces armées où il fait partie. Guy Chambefort n’a pas que la politique dans la vie, il est un grand fan de la nature, il adore les randonnées et se porte comme un grand fan de football.

Qu’est-ce que le divorce par consentement mutuel ?

Le divorce par consentement mutuel est une invention apparue sous Valéry Giscard d’Estaing, plus précisément en 1975. Autrement connu sous le nom de divorce à l’amiable, on le considère comme le divorce le plus rapide en France. Raison pour laquelle la plupart des Français recourent à cette alternative en cas de désunion. Et les chiffres sont probants : rien qu’en 2009, par exemple, 52% des cas prononcés se faisaient en amiable. Pour engager une procédure, il suffit que les époux soient unanimes quant à la rupture du mariage. Bien sûr, ceux-ci sont tenus également à être d’accord sur les conséquences de ce type de divorce par consentement mutuel www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-de-la-famille/divorce-par-consentement-mutuel . Même si le divorce à l’amiable ne demande qu’un seul avocat pour les époux, il revient un peu cher par rapport aux autres types de divorces. Le cout minimum s’évalue entre 2000 et 2400 euros. N’empêche que le divorce par consentement mutuel est très prisé en raison de sa rapidité : 3 à 6 mois en cas d’absence de points litigieux entre les époux. À noter par ailleurs que seul un juge aux affaires familiales peut homologuer une telle décision surtout s’il existe une situation de tutelle http://www.misesoustutelle.com ou de curatelle http://www.misesouscuratelle.com au sein du mariage.

Quelles sont les réformes prises par le PS concernant les prud’hommes ?

C’est en février 2015 que l’Assemblé national a approuvé la réforme de la justice prud’homale. Initiée par Emmanuel Macron, l’actuel ministre de l’Économie, dans le cadre d’un projet de loi pour la relance économique, cette réforme vise la professionnalisation des conseillers prud’homaux et prud’homme www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-du-travail/prudhommes et le raccourcissement des délais d’instruction. Ce nouvel amendement gouvernemental instaurera donc des délais raisonnables pour la conciliation des affaires. Les chiffres sont alarmants : seulement 9% des cas sont traités. En plus, le délai de traitement des affaires est de 16 à 27 mois. Dans tout cela, l’État reste la seul victime des attaques pour dysfonctionnement de la juridiction, entrainant dans la foulée des millions d’euros de pertes. Pour y faire face, le patron de Bercy veut instaurer des circuits courts et prévoit même des sanctions systématiques en cas de non-respect des délais. Un passage à l’école nationale de la magistrature est également imposé aux conseillers en fin de mandat. Ceci à compter de 2017. De plus une aide d’accompagnement avec un avocat comme un avocat Strasbourg http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-strasbourg et un avocat Montpellier http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-montpellier.

Qu’est-ce que le TAGE MAGE ?

Avant d’intégrer les grandes écoles de commerce francophones, chaque étudiant est tenu à passer des tests pour évaluer son aptitude au management et/ou de gestion. Parmi eux se distingue le Tage Mage tagemajor.com . Destiné à des titulaires d’un bac +3 ou bac +4, cet outil, présenté sous forme de QCM (questionnaire à choix multiples) se concentrera sur trois différentes sortes d’aptitudes : les aptitudes verbales, les aptitudes à la résolution de problèmes et les aptitudes au raisonnement logique. Dans le cadre de cette épreuve, le candidat aura à répondre à 90 questions pendant environ 2h30. Notant que le Tage Mage est reconnu par la plupart des établissements francophones. Le réussir serait une étape cruciale pour poursuivre des études en formation initiale ou continue dans les grandes écoles et universités.

Article rédigé par Jurifiable